[FR] Pourquoi développer une stratégie santé et bien-être à long-terme dans votre entreprise

Photo by  Pascale Amez  on  Unsplash

Photo by Pascale Amez on Unsplash

L’activité physique, la nutrition et le bien-être sont des styles de vie, qu'on ne peux pas considérer seulement à travers des événements ponctuels. Leur développement nécessite un changement de comportement qui se fait sur le long terme, intégrant naturellement le quotidien.

Ceci demande du temps, de la patience et de l’accompagnement.

De plus, la santé et le bien-être au travail font partie d'un cadre bien plus large : l’environnement, les relations interpersonnelles, l’organisation du travail et la vie personnelle, l’activité physique et la nutrition, tout est fortement interconnecté.

Prenant en compte ces éléments et pour que la stratégie santé bien-être soit efficace, elle doit fusionner avec la vision globale de l’entreprise. Cette dernière donne la direction et les objectifs, définit les processus de travail et la culture de l’entreprise, donc elle impacte directement la façon de travailler des collaborateurs et leur santé. De même, leur efficacité et motivation aura un impact direct sur l’atteinte des objectifs.

Le management doit être le premier à soutenir la décision globale de changement et les actions d'implémentation. Le chef d’entreprise est l’exemple, le porteur des valeurs et de la vision de son entreprise. S’il arrive le matin en vélo, prends du temps pour des pauses actives ou pour manger un repas équilibré, ceci donnera une forte impulsion à ses collaborateurs de repenser leurs habitudes. Encore plus forts seront l’impact de son style de management, son écoute et sa disponibilité d’améliorer et innover.

Ensuite, l’implication des collaborateurs dans le développement des mesures leur permet de se les approprier plus facilement. D’une part car elles vont être façonnées à leurs besoins, de l’autre car ils vont se sentir écoutés, ce qui les responsabilise et les donne les moyens pour la mise en place. Offrir l’opportunité aux collaborateurs de s’impliquer activement pour leur santé est très valorisant et motivant.

 

A long terme, la culture de l’entreprise doit tendre vers un cadre qui encourage la confiance, la transparence et la facilité d’échange. Ceci se nourrit mutuellement avec une ambition de santé et bien-être.

 

Plus concrètement, les processus et l’organisation de travail doivent être développés avec une attention pour la santé et le bien-être. Ceci passe par une meilleure distribution de la charge de travail, une amélioration du style de management et une augmentation de la qualité des échanges inter-personnels.

 

Une étude récente mise en place en Allemagne par l’Institut de santé au travail a interrogé plus de 800 entreprises, ce qui démontre l’importance croissante de cette thématique. L’étude ressort quelques reflections très utiles.

On remarque une approche fortement centrée sur la prévention et l’augmentation du capital santé et bien-être.

Parmi les solutions proposées, on retrouve la formation des ‘ambassadeurs santé bien-être’ parmi les collaborateurs. Ceux-ci partagent le quotidien de leur collègues, ce qui facilitera la communication et la transmission des messages. La sensibilisation des jeunes employés à l’importance du bien-être au travail est mise en avant, car ils seront les employés et managers de demain. Les compétences et la vision acquises en début de carrière vont structurer le travail du futur.

L'intégration des nouveaux modes de travail, comme le home office, le temps partiel, etc. apparaît comme une nécessité. Une meilleure répartition entre le travail et la vie personnelle réduira la complexité émotionnelle de l’activité professionnelle et par la suite le stress.

Une grande et actuelle thématique est la digitalisation du travail et le développement des tâches de plus en plus complexes. Ceci demandera plus de résilience, donc plus de capacité de se recréer et se régénérer et l’entreprise doit être prête à répondre à ce nouveaux défis.